Covid19 Zoonosis Vegan Export

Covid-19 : une Opportunité pour le Marché Végan

Alors que la crise sanitaire actuelle nous conduit à une crise économique, de nombreuses sociétés font faillite et la récession à venir préoccupe. Toutefois, le confinement a eu des effets positifs sur certains secteurs d’activité. Les plateformes de streaming et de vidéoconférence ont trouvé de nouveaux clients, l’e-commerce a explosé… tout comme les ventes de produits alternatifs d’origine végétale. Dans cet article, nous analysons l’effet du Covid-19 sur les alternatives végétales ainsi que l’opportunité que cette crise sanitaire représente pour les produits et services végans.

L’augmentation des maladies infectieuses

L’actuelle pandémie du Covid-19 n’est que la plus récente des maladies infectieuses qui ont quadruplé au cours du siècle dernier. Le VIH, l’ebola, la grippe aviaire, la grippe porcine et maintenant le Covid-19 sont tous d’origine animale, transmis à l’homme à cause de l’agriculture intensive et de l’exploitation d’animaux sauvages. Depuis 1980, le nombre annuel de nouveaux cas épidémiques a plus que triplé. Après la période de confinement, de nombreuses personnes se demanderont comment réduire le risque de récidive et l’émergence de nouveaux virus. Puisque 75% des maladies infectieuses humaines émergentes sont d’origine animale, notre rapport aux animaux – sauvages et d’élevage – semble être un bon point de départ.

L’élevage menace l’immunité collective

De grandes quantités d’antibiotique sont données aux animaux d’élevage, ce qui augmente les risques d’émergence d’une souche d’agent pathogène. Après l’émergence de cette souche résistante, la propagation se fait facilement et rapidement, car les animaux d’élevage sont confinés dans des espaces limités et dans de mauvaises conditions d’hygiène. De plus, leur patrimoine génétique est sélectionné depuis des générations, ce qui facilite la propagation et limite la capacité de l’animal à lutter contre le virus.

Ces facteurs conduisent à une très faible résistance immunitaire des animaux domestiques. D’après la Food and Drug Administration (FDA, “Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux”), 70% des “antibiotiques médicalement importants” vendus aux États-Unis sont utilisés pour les animaux d’élevage. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter et qui suscite l’inquiétude des experts qui l’identifient comme une cause de résistance aux antibiotiques. Pour l’OMS, “la résistance aux antibiotiques est aujourd’hui l’une des plus grandes menaces pour la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement”.

De nouvelles réglementations devraient être mises en place au niveau international afin de lutter contre la surconsommation d’antibiotiques et les mauvaises conditions d’hygiène au sein des élevages. Cependant, cela ne se fera pas du jour au lendemain, aussi, une alternative aux produits animaux doit être proposée sans plus attendre.

La faune transmet, elle aussi, des maladies

L’Homme doit également se tenir à distance des animaux sauvages pour éviter la transmission des maladies. Bien qu’il soit relativement facile d’éviter les contacts avec les animaux sauvages dans les villes, ce n’est pas le cas partout dans le monde. Le marché de Wuhan n’est qu’un exemple de vente de viande d’animaux sauvages, mais il ne s’agit pas d’un cas isolé. Dans le contexte international actuel, chacun est concerné par ces risques de transmissions de l’animal à l’être humain. L’application des réglementations sur les marchés pratiquant le commerce d’animaux sauvages et d’espèces vivantes peut réduire leurs ventes, mais peut également faire surgir un commerce illégal. Le seul moyen efficace serait donc de proposer une alternative permettant d’éviter la consommation ou tout autre utilisation d’animaux sauvages.

Un changement nécessaire depuis bien longtemps

 Les scientifiques de Global Virome estiment que “la faune abrite 1,7 million de virus encore inconnus”. Quelles que soient les précautions mises en place pour l’avenir, notre rapport à la nature doit donc changer. Dans le cas contraire, de nouvelles pandémies surgiront et ce confinement ne sera que le premier d’une longue liste.

Une solution pour limiter la contamination de l’animal à l’Homme serait de ne plus utiliser l’animal tant pour la consommation que pour le divertissement. À mesure que la population réalisera la nécessité de ce changement, la tendance à la consommation végane augmentera de façon exponentielle. La période de confinement a permis de mettre en évidence les éléments de la vie quotidienne qui exposent l’être humain à de nouvelles maladies. Les modes de vie alternatifs tels que le véganisme et le flexitarisme sont en augmentation. Malgré les nombreux effets négatifs du coronavirus, il semble que cette situation pourrait avoir également des effets bénéfiques, par exemple en ouvrant la voie à une utilisation plus large des alternatives végétales. C’est une opportunité dont les entreprises et les entrepreneurs végans doivent tirer parti.

Alternatives végétales: une opportunité avec un retour sur investissement (ROI) élevé

Aux États-Unis, les ventes d’alternatives végétales ont doublé entre avril 2019 et avril 2020, avec une intensification des ventes en mars, au début du confinement. Cette tendance a également pu être observée en Europe. La pandémie du Covid-19 a eu un impact négatif sur l’industrie de la viande à échelle mondiale. Plus que jamais, les investisseurs voient les opportunités du marché végan. Les gouvernements commencent eux aussi à investir dans la R&D d’alternatives végétales. C’est le cas du Canada et de la Finlande, qui ont annoncé il y a peu un investissement respectif de 100 millions et 2,3 millions de dollars dans l’élaboration de produits végans.

La Chine représente une immense opportunité d’accroître le marché végan. La population et l’économie chinoises se développent de manière exponentielle, avec un nombre croissant d’habitants s’identifiant comme végétalien ou végétarien. Un autre élément montrant l’opportunité que représente le marché chinois est à la fois l’émergence de sociétés chinoises spécialisées en alternatives végétales et l’arrivée de leaders du secteur comme Beyond Meat. En février, PepsiCo a acquis la société chinoise Baicaowei, spécialisée dans la production de saucisses de soja et de konjac pour 705 millions USD. (Nous publierons bientôt un article de blog dédié au marché végane en Chine).

Comme pour tout nouveau changement s’opérant dans la société, différentes phases peuvent être observées. Après la récente baisse de la consommation de viande pendant la période de confinement, nous pourrions voir la consommation d’alternatives végétales s’accélérer nettement. En effet, les premiers adoptants (early adopters) du régime végan pourraient bientôt être rejoints par la majorité précoce des consommateurs (early majority).

Les problèmes résultant de l’utilisation de produits d’origine animale se sont révélés au cours de la crise sanitaire que nous subissons. En conséquence, la taille du marché végan mondial augmente et sa croissance s’accélère. Bien que l’économie mondiale souffre en raison du Covid-19, les entreprises qui proposent des solutions et alternatives végétales ont encore la possibilité de se développer.

Pour une évaluation gratuite de la meilleure façon d’aborder les opportunités qui existent pour votre entreprise, contactez Vegan the World Consulting.

Elena

Hello ! Je suis Elena, la fondatrice de Vegan the World Consulting. Je possède un Master en Commerce International et ai publié plusieurs mémoires, l'un d'eux sur la réflexion suivante : "Obtenir une couverture mondiale en tant que TPE : une ambition impossible ?". En effet, je suis convaincue que le développement à l'export est bénéfique même pour les plus petites sociétés.
Avec cela en tête - et après avoir aider de nombreuses entreprises à s'étendre à l'international - j'ai créé Vegan the World afin d'aider les entrepreneurs et entreprises à exporter leur produits et services végans. Je contribue ainsi, avec mes clients, à développer l'offre végane à niveau international et à évoluer vers un mode de consommation plus éthique et durable.

You may also like...

Popular Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 ⁄ 1 =