Vegan World in Hand

8 Conseils Essentiels pour Réussir à l’International

Vous souhaitez exporter vos produits ou services végans, mais vous ne savez pas par où commencer ? Alors continuez à lire! 😉 Une bonne préparation est l’élément essentiel à la réalisation d’un projet d’expansion  à l’étranger. Dans ce blog, nous vous donnons les conseils clés afin que vous puissiez préparer une stratégie d’exportation réussie.


1. Tout d’abord: analysez votre capacité d’exportation :

Lancer un produit ou un service que vous ne pouvez pas fournir en quantité suffisante créera de la frustration chez les clients et pourrait être contre-productif puisque cela leur laissera une opinion négative de votre marque. Par conséquent, vous devez avoir une idée claire de ce que vous pouvez fournir et en quelle quantité. Cela vous aidera à choisir votre marché et l’offre que vous pourrez le mieux vendre à l’étranger

Vous devez analyser votre capacité de production, la disponibilité des matières premières ainsi que votre temps et vos ressources (tant financières qu’humaines).
Vous devez également clairement définir quel budget sera alloué à votre expansion à l’étranger et quel personnel travaillera sur ce projet. Ces informations vous permettront de choisir le type de présence commerciale qui vous convient le mieux.

En fonction de cette analyse interne, vous pouvez choisir d’exporter dans un nouveau pays ou dans plusieurs. Si vous ressources sont limitées, nous vous conseillons de consolider votre position sur un marché à la fois plutôt que de trop vous disperser.

2. Rassemblez une bonne connaissance du marché :

L’analyse de votre positionnement sur le marché était l’un des éléments clés lors de la création de votre entreprise . Afin de démarrer dans de bonnes conditions et d’avoir du succès, il était nécessaire de bien connaître vos futurs clients, vos concurrents et vos canaux de distribution. La même analyse est requise pour les nouveaux marchés. Cela vous aidera à répondre aux besoins de vos futurs clients et donc à réussir.

Donc, maintenant, vous devez refaire la même chose avec vos pays cibles. Si vous avez déjà en tête des pays (où vous pensez que vos produits réussiront), cette étape confirmera (ou non) si votre offre est adaptée à ce marché. Si vous ne savez pas où vous développer, envisagez de vous pencher sur des pays ayant une culture similaire à la vôtre ou faire appel à un consultant pour examiner les opportunités pour votre marque.

Lors de la réalisation de cette étude de marché, examinez les informations pertinentes sur le pays, sa démographie, sa législation et ses habitudes culturelles. Recherchez ensuite des informations sur des produits similaires, vos clients cibles, les canaux de distribution, le prix du marché et la stratégie de promotion.



3. Examinez attentivement les différentes options qui s’offrent à vous :

En fonction de votre situation (analyse interne de vos ressources – voir point 1) et de votre connaissance du marché local et de ses habitudes (environnement externe – voir point 2), vous pouvez désormais vous pencher sur les différentes options d’exportation qui s’offrent à vous.

Tout d’abord, vous devez choisir si vous souhaitez une présence industrielle (où en plus de vendre, vous  produiriez également sur votre marché cible) ou une présence simplement commerciale (exportation de vos produits vers le marché cible).

Ensuite, examinez les différentes options disponibles, parmi lesquelles :

  • vendre par l’intermédiaire d’un distributeur ou d’un agent
  • ouvrir une succursale dans votre pays cible
  • faire de la vente directe
  • devenir franchiseur

Pour prendre votre décision, tenez compte des avantages et des inconvénients de chaque option.


4. Ayez une vision claire et une stratégie solide :

Une fois que vous avez choisi où exporter et comment le faire, vous devez commencer à planifier et affiner votre vision d’expansion.

Une idée pourrait être de lancer initialement un produit ou une gamme spécifique plutôt que tout ce que vous vendez sur votre marché domestique. Par ailleurs,  ayez conscience du fait que votre best-seller national n’est peut-être pas un bon choix stratégique dans le nouveau marché. Les premières impressions sont primordiales, alors choisissez le ou les produits qui vous donneront les meilleures chances de succès dans votre pays cible.

Dans le cadre de votre stratégie, vous devrez peut-être également changer votre emballage, votre marketing et l’U.S.P. (argument de vente clé) que vous mettrez en avant dans votre promotion. Si nous prenons pour exemple les cosmétiques, certains marchés seront impressionnés par l’efficacité de vos produits, tandis que d’autres seront ravis de votre certificat bio ou de votre engagement social d’utiliser des ingrédients issus du commerce équitable.

Assurez-vous d’avoir une vision claire de la meilleure façon d’attirer votre public cible.


5. Choisissez les bons partenaires :

Si vous choisissez d’autres options que la vente directe, vous devrez créer des partenariats. Vous devez choisir soigneusement vos partenaires commerciaux et vous assurer d’être sur la même longueur d’onde concernant vos valeurs, l’évolution de vos produits, la communication et la promotion que vous allez mettre en place.

Considérez ces partenaires comme une extension de votre personnel. Au cours de ce processus de sélection, vous devez avoir une idée claire de ce que vous voulez et ne voulez pas chez un partenaire; une idée de vos critères incontournables, souhaités et rédhibitoires.

N’oubliez pas que même si vous vendez directement en B2B ou B2C sans aucun partenaire, vous aurez probablement toujours besoin de consultants pour vous aider dans les études de marché, la traduction, la promotion et dans bien d’autres choses encore.


6. Faites le buzz :

Lorsque vous êtes enfin sur le point de lancer vos produits sur le nouveau marché, alignez votre campagne de  presse et de communication sur votre budget (ou manque de budget). Vous pouvez également travailler sur l’engagement de vos nouveaux clients sur les réseaux sociaux ou assister à des salons professionnels locaux à des fins de promotion.

Si vous travaillez avec des canaux de distribution efficaces, vous n’aurez peut-être pas à vous occuper de la campagne de communication vous-même. Vos partenaires doivent être les premiers à communiquer sur votre produit ou service nouvellement disponible.

Cependant, échanger avec vos nouveaux clients dans leur langue, sans passer par votre partenaire, présente des avantages considérables à long terme. C’est un moyen efficace de créer une connexion optimale avec vos clients. Plus tard, si vous devez changer de partenaire ou de stratégie commerciale, la connexion que vous avez établie avec vos clients facilitera la transition. De sorte que votre entreprise ne soit pas trop affectée par ce changement.


7. Gardez un œil sur le marché :

Maintenant que vous avez pris place sur le marché et que vos ventes explosent, ne vous reposez pas pour autant sur vos lauriers. Prenez le temps de consolider votre position et de surveiller votre marché.

Assurez-vous  d’être bien au courant des nouvelles tendances, législations, concurrents directs et indirects ainsi que de leurs stratégies de promotion. 

Il est également important de communiquer avec vos clients dans la langue locale et sur les plateformes locales. En Chine par exemple, vous pouvez utiliser Weibo ou Renren.

Vos partenaires locaux joueront également un rôle crucial dans de cette étape de suivi, car ils seront une source d’informations précieuses sur l’évolution de leurs marchés. Assurez-vous donc de garder des contacts étroits avec ces partenaires qu’ils soient détaillants, grossistes ou consultants. Cette étape est essentielle pour réussir à long terme.


8. Ne laissez pas la peur vous limiter :

Même si l’idée de commencer à exporter représente une nouvelle étape dont l’importance peut vous effrayer, il s’agit d’une aventure qui renforcera votre entreprise. Une évolution bénéfique pour l’avenir de votre entreprise et pour votre marché domestique, alors allez-y !

Vous hésitez toujours ? Alors consultez notre blog sur les 5 principales raisons d’exporter et planifiez une consultation stratégique gratuite pour découvrir comment nous pouvons vous accompagner !

Elena

Hello ! Je suis Elena, la fondatrice de Vegan the World Consulting. Je possède un Master en Commerce International et ai publié plusieurs mémoires, l'un d'eux sur la réflexion suivante : "Obtenir une couverture mondiale en tant que TPE : une ambition impossible ?". En effet, je suis convaincue que le développement à l'export est bénéfique même pour les plus petites sociétés.
Avec cela en tête - et après avoir aider de nombreuses entreprises à s'étendre à l'international - j'ai créé Vegan the World afin d'aider les entrepreneurs et entreprises à exporter leur produits et services végans. Je contribue ainsi, avec mes clients, à développer l'offre végane à niveau international et à évoluer vers un mode de consommation plus éthique et durable.

You may also like...

Popular Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 − 1 =